Comme la plupart des insectes,.

les abeilles communiquent abeilles au moyen « d’odeurs » (appelées phéromones) qu’elles captent avec leurs antennes (siège de l’odorat, entre autres). Ainsi, elles disposent de phéromones différentes pour exprimer différents messages. Ces antennes jouent un rôle important dans la communication entre les abeilles.
Siège du sens olfactif, percées de trous minuscules, elles permettent à l’abeille de retrouver chez ses sœurs une multitude d’excitations odorantes propre à sa ruche. Les antennes détectent également les saveurs, les sons, les vibrations, la température et le degré d’humidité. www.insectes.org/insectes/questions-reponses.html?id_quest=8 /www.thehoneygatherers.com/html/phototheque1.html

abeilles
Chez l’Abeille domestique il existe, en plus de l'odorat, un autre moyen de communication. Il s’agit d’une sorte de « danse », de mouvements du corps, qui indique aux autres ouvrières l’emplacement exact d’un lieu riche en fleurs à butiner. Ces mouvements indiquent la distance qui sépare la ruche de ce lieu et aussi l’angle à suivre entre le soleil et la ruche pour s’y rendre.

Les scientifiques ont découvert que les abeilles peuvent comprendre le concept de zéro, en les plaçant dans un club d’élite d’animaux intelligents capables de saisir cette notion mathématique assez complexe. Les abeilles savent additionner et soustraire.

Les cerveaux d’abeilles ont moins de 1 million de neurones, comparés aux 86 000 millions de neurones d’un cerveau humain Une expérience a démontré la capacité de ces insectes à effectuer des opérations simples. Des scientifiques français et australiens ont réussi à entrainer des abeilles pour leur faire réaliser des additions et des soustractions avec des nombres inférieur à 5.
Ces insectes appartiennent donc, avec les primates et certains oiseaux, au club très fermé des animaux capables de faire des calculs.

Une équipe de scientifiques à conçu un parcours en forme de Y avec 3 boites , une abeille avait librement 3 choix à faire et elle pouvait trouver, soit de l'eau sucrée, soit une solution amère.

Pour choisir son chemin l'abeille était confronté à des formes géométriques (entre 1 et 5) qu'elle devait d'abord compter. Ces formes étaient de couleur bleue ou jaune. Elle devait ajouter 1 au nombre de formes dans le premier cas, et soustraire 1 dans le second, avant de choisir le chemin balisé par le nombre de figures correspondant au résultat. Après avoir était entrainée pendant 4 à 7 heures, et après avoir testée plus d'une centaine de fois le labyrinthe, l'abeille choisissait le bon chemin dans plus de 60% des cas.

       

Clic Maya : Pour Retour abeilles

   Suite "Les différentes taches des  abeilles domestiques. Clic

2019