Les fleurs: dites « mellifère » sont des plantes qui sécrètent du nectar ou du miellat, substances à partir desquelles l’abeille fait son miel.

Si toutes les plantes à fleurs produisent du pollen, toutes ne produisent pas de nectar, tels la rose ou le géranium. Les abeilles ont besoin  d'arbres, arbustes, plantes de massifs ou espèces potagères qui fleurissent au fil des saisons ce qui leur permet  de se nourrir en toute saison. Sur les quelques 4 000 plantes référencées dans l’herbier français, environ 600 sont butinées par les abeilles.

fleurs Des plantes mellifères variées selon les milieux. Les abeilles savoyardes ne butinent pas les mêmes fleurs que les abeilles provençales, picardes, bretonnes ou parisiennes ! En montagne, les abeilles récolteront le nectar des fleurs de châtaignier ou de bruyère. Sur la côte méditerranéenne, elles se régaleront des fleurs d’abricotier, d’amandier, des lavandes maritimes. Dans les plaines de grandes cultures, telle la Brie, elles visiteront les champs de tournesol et de colza . Dans les jardins publics des grandes villes, elles butineront les potées d’asters et les fleurs de marronniers ou de paulownia. Le miel produit aura alors un gout différent suivant les fleurs et les régions.

Les espèces rustiques et les fleurs sauvages sont souvent plus riches en pollen et nectar que les fleurs sophistiquées. Les abeilles aiment, comme nous, le verger et le potager ! Elles se régalent entre autres des fleurs des arbres fruitiers et de légumes comme les courges et les tomates ainsi que de toutes les aromatiques : thym, romarin, menthe, sauge, mauve, verveine, bourrache, marjolaine (ou origan), camomille…    

Source :/www.abeillesentinelle.net/les-plantes-amies-des-abeilles.html

croquis pour expliquer comment les abeilles repères les fleursSi l'on savait les abeilles séduites, à la manière d'un humain, par les fleurs pour les parfums qu'elles diffusent et les couleurs vivent qu'elles arborent au fil de leurs pétales, il est désormais avéré qu'elles utilisent des techniques moins évidentes pour renforcer leur pouvoir de séduction. Une nouvelle étude publiée dans  Science (avril 2013) a en effet démontré que les fleurs utilisaient également des champs électriques pour mieux se vendre auprès des insectes pollinisateurs.
abeilles Les chercheurs ont noté une différence de charge électrique entre les fleurs (charges négatives) et les abeilles (charges positives). De sorte que lorsqu'un bourdon se pose sur une fleur, la communication peut s'établir entre eux. Les fleurs se servent donc de ces signaux électriques, en plus des autres signaux attractifs (parfum, couleurs) à leur disposition, pour attirer à elle les insectes pollinisateurs. les chercheurs ont également observé une modulation de la tension du signal émis par les fleurs pour avertir les insectes lorsque leur niveau de nectar est en berne, plus rien à vendre, plier boutique. A leur grande surprise, ils ont découvert que les bourdons sont capables de détecter et distinguer les différences des champs électriques émis par les fleurs. Et donc de se détourner de celles qui leur envoient des signaux négatifs au profit des plus électriques d'entre elles.

Pour se nourrir l'abeille doit compter sur les fleurs et quelques arbustes, les fleurs, ont besoin de se reproduire et comptent sur les insectes pollinisateurs. Alors la nature les a aider! la fleur laisse l'insecte lui prendre un peu de nectar. Pour plonger vers la source de nectar l'insecte est obligé de toucher les étamines (organes mâle) de la fleur, quelques grains de pollen contenu dans l'anthère (de l'étamine) vont se coller à ses poils. Bien sur l'insecte va continuer après avoir consommé à passer sur  une autre fleur puis encore une autre. En se posant sur une autre fleur (généralement de la même espèce) l'insecte, en touchant le pistil de la fleur (organe féminin), dépose du pollen qui va s'enfoncer dans  le style pour arriver à un ovule qui deviendra "fécond" et qui produira une graine et la  paroi  de l'ovaire , un fruit.

abeilles Les Fleurs ont besoin (surtout) d'insectes pour se reproduire. Pour ce faire elles emploient plusieurs stratégies: Couleur, odeur,  électricité, et déguisement. Certaines espèces sont dépourvues de nectar, c'est le cas des Ophrys.(sorte d'orchidée).
Pour attirer l'insecte pollinisateur, ces espèces ont transformé leur labelle (forme et couleur) pour ressembler à le femelle de ce dernier.(ici, abeille)
les insectes n'ayant pas une très bonne vue peuvent quand même avoir un doute, alors l'Ophrys se couvre de poils. Et ce n'est pas fini! ces Ophrys ont même réussi à produire les phéromones sexuelles des femelles des pollinisateurs. Cela ne s'arrête même pas la!  L'orchidée va aller encore plus loin! lorsque une fleur a été pollinisée celle-ci va émettre la même odeur qu'une femelle insecte fécondée qui voudra dire "c'est bon va voir ailleurs !"

Des chiffres sur  L'ABEILLE"

2000 à 2500 : est le nombre d'œufs qu'une reine pond par jour en saison. Ceux qu'elle choisit de féconder donnerons des larves d'ouvrières femelles. Les autres, de faux bourdons mâles. Un cercle de 6 ou 10 ouvrières l'entoure en permanence  pour la chouchouter en tout.
5600 à 7500 fleurs visitées pour 1 gr de miel récolté..
1 kg de miel est aussi énergétique que 50 œufs, 40 oranges, 25 bananes, 6 litres de lait ou 1,7kg de viande.
35 degrés de température dans la ruche.
5 ans c'est le nombre maximum d'années que vie une reine.
3 à 5 Km,c'est le nombre de kilomètres correspondant au périmètre exploré par une abeille.
30000 à 60000 c'est le nombre d'ouvrières que peut abriter une ruche.
10 kg de miel, sont consommés par les abeilles pour créer un kg de cire. 78 milligrammes c'est environ le poids d'une abeille.
21 millions de fleurs par jour, c'est ce que peuvent visiter les abeilles d'une ruche, suivant le nombre dans la ruche. Ce nombre en fait l’un des meilleurs insectes pollinisations de la planète.
Les butineuses font 15 à 20 voyages par jour mais celles qui sont spécialisées dans la récolte du nectar peuvent opérer 150 sorties en une journée.
Une butineuse
s’épuise à la tâche en 5 jours au cours des quels elle parcourt environ 800 kilomètres. Puis elle meure et bien souvent en cours de route. celle qui résiste devient une  éclaireuse.

--------------------------------------------------------------------------------------------------

 D’après Wikipédia  : « Le scientifique Bernd Heinrich a mesuré le volume de travail effectué par les abeilles butineuses. Ainsi, pour produire 500 grammes de miel, les abeilles doivent effectuer plus de 17 000 voyages, visiter 8 700 000 fleurs, le tout représentant plus de 7 000 heures de travail ».
Ainsi : 500 grammes ==> 17.000 voyages
1 gramme ==> 34 voyages (et non pas 75)
Et donc, pour un kilogramme de miel il faut que les abeilles fassent : 34.000 sorties, et non pas 75.000, ce qui, à raison de 400 sortie par abeille, représente le travail de 85 abeilles, qui produisent chacune non pas 5 grammes dans leurs courtes vies, mais plus de 11 grammes.
_____________________________________________________________

Voila une autre  interprétation  du Kg de meil! par :http://vevebm.free.fr/Les%20pros/Petit%20calcul/Calcul.html

Question 1 : Combien de fleurs pour une petite cuillère de miel ?
L'abeille revient avec 75 mg de nectar qui devra perdre 2/3 d'eau pour se transformer en 75/3 = 25 mg de miel.
Pour fabriquer 10 g de miel soit 10 000 mg,
l'abeille devra aller 10 000 / 25 = 400 fois au champs
En un voyage l'abeille visite environ 1000 fleurs, en 400 sorties- elle en aura vu 400 X 1000 = 400 000 fleurs.
Lorsque vous dégustez une petite cuillère de miel lors de votre petit déjeuner, c'est environ
400 000 fleurs qui ont été visitées par l'abeille pour votre plaisir.
Il faut donc 4 millions de fleurs pour 1 Kg de miel et cela représente environ 150.000 Km pour l'abeille ! Rassurez vous, l'abeille ne consomme pas de pétrole pour voler, son emprunte carbone est donc négligeable ;-)
Une ruche peut fournir entre 10 à 50 Kg de miel pour l'apiculteur, selon l'année, la santé de la ruche et sa situation géographique. Dans tous les cas, il lui faut pour ses propres besoins environ 60 à 80 Kg de miel pour la construction des alvéoles et pour alimenter tous les petits moteurs des abeilles en plus des quelques 30 Kg de pollen pour nourrir le convain.
Question 2 : Que représente le poids d'une abeille revenant de son travail par rapport au poids d'un A380 qui atterrit ?
Poids de l'abeille vide : 80 mg. Poids de l'abeille chargée : 80 + 75 = 155 mg. Rapport : 80/155 = 0,52.
Poids d'un A380 vide : 270 T. Poids de l'A380 à l'atterrissage : 386 T. Rapport 270/386 = 0,70.
En théorie, si l'abeille avait des roues, elle aurait besoin d'une piste d'atterrissage beaucoup plus longue que l'A380 ! Elle sait emporter plus que l'A380, sait atterrir sur une distance bien plus courte que celle de l'A380.
Travaillant dans l'aéronautique, je respecte mes abeilles et met à leur disposition de longue planche d'envol afin de respecter leur dur labeur et leur prouesse aéronautique !
L'abeille peut porter 75 mg soit 75/80X100 soit environ 94 % de son poids.
L'A380 peut porter 386-270 = 116 T soit 116/386 X 100 = 30 % de son poids. Il fait mieux au décollage car ses ailes portent aussi le carburant. Il pèse alors 560 T. Le rapport devient alors : 560-270 = 290 T soit 290/386 X 100 = 75 % de son poids.
C'est mieux, mais l'abeille détient toujours le record
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------  

Je vais allez voir sur place ce qui est juste pour apporter des précisions sur ces  données du Kg de miel.. (12/2019)
--------------------------------------------------------------------

Les muscles de l’abeille lui permettent de battre des ailes 400 à 500 fois par seconde pour atteindre une vitesse de 25 à 35 kilomètres/heure en pleine charge.
L'abdomen d'une abeille contient un jabot pour emmagasiner le nectar. Chacune de ses pattes arrières est dotée de sacs dans lesquels l'abeille peut emporter 500 000 grains de pollen. Les besoins en eau d’une ruche en plein été sont de cinq à six litres par jour.

Les pollens récoltés par les abeilles sont multiples, comme leurs couleurs et leurs propriétés. Orange vif pour le ciste, violet pour la lavande, noir pour le coquelicot, jaune pour le tournesol. abeilles Tout au long de l'année, l'apiculteur veillera "au grain":

il doit s'assurer  que les abeilles ne sont pas dérangées, les causes peuvent être nombreuses, on compte bien plus d'ennemis des abeilles que l'on ne pourrait le penser!
• Quelques un sont friands d'abeilles: les hirondelles, les mésanges, les frelons, les guêpes, les grenouilles...
• Certains préfèrent le miel ou le pollen, les fourmis, les souris, quelques papillons de nuit, les pics-verts, • les maladies: parasitaires comme la varoise, la nosémose..., les virus.
• les pollutions, insecticides et pesticides pour ne citer que ceux-ci!...
• les intempéries,
• le vandalisme: ruches retournées, détruites, volées... (Je me tairai sur certaines pratiques!)

Les abeilles piquent?
Cela dépend de leur humeur ! En général, en s’approchant doucement, calmement et en restant à quelques mètres, (5) les abeilles se moquent de notre présence. Certains apiculteurs, lorsqu'ils connaissent bien les abeilles, savent détecter s'il y a un risque ou non en fonction de leur comportement. Ils arrive même que certains récoltent le miel sans aucune protection...
Ce qui ennuie beaucoup les abeilles, c’est lorsqu'on cogne sur la ruche ou lorsqu'on la bouge. Dans ce cas, elles peuvent vouloir la défendre. Mais il y a pire : lorsqu’une abeille vous pique et que vous la tuez, elle émet une odeur (qui sent un peu la banane !) qui alerte les autres. Là, il vaut mieux partir en courant car elles deviennent très agressives...
Quoi qu’il en soit, il vaut mieux y aller doucement ou être accompagné par quelqu’un qui connaît les abeilles, comme un apiculteur.

Butiner signifie voler de fleur en fleur à la recherche de nourriture.  Les substances produites par certaines abeilles - cire d'abeille, propolis, gelée royale, miels de différentes plantes et même leur venin - ont la réputation ancestrale d'être excellentes pour la santé.
Retour Menu "Abeilles" clic sur Maya  --  Suite "Production" clic     
               Images avec Google, textes avec sites web et Sciences et Avenir