L’homme se croit à l’abri sur Terre.

Météorites - Astéroïdes- Comètes sont des menaces sérieuses.

- La comète de Halley -

(désignation officielle 1P/Halley) est la plus connue de toutes les comètes. 

La période de révolution de la comète varie autour de 76 ans. Avec une périhélie située à 88 millions de kilomètres du Soleil et une aphélie située à 5 240 millions de kilomètres, son orbite est extrêmement allongée. La comète tourne en sens rétrograde (d'est en ouest) et est inclinée de 18° sur le plan de l'écliptique. C'est seulement lorsque la comète se situe à moins de 200 millions de kilomètres que nous pouvons commencer à la voir sur Terre. Avec toutes ces caractéristiques, les astronomes pensent qu'elle proviendrait du grand réservoir, situé au confins du système solaire appelé Nuage de Oort. Toutefois, les comètes qui proviennent de ce réservoir ont toute une période supérieure à 200 ans. Or la comète de Halley à une période de 76 ans. Cette anomalie pourrait s'expliquer par les perturbations gravitationnelles des géantes qui auraient raccourcies son orbite.

- Un noyau sombre -

Avec un albédo de seulement 3%. la comète de Halley est encore plus sombre que le charbon. Grâce à la sonde Giotto, les astronomes se sont vus étonnés par la noirceur de l'astre si brillant lors de son apparition. Cet albédo fait de la comète de Halley un des astres les plus sombres du système solaire. La densité du noyau cométaire de la comète de Halley est beaucoup plus faible qu'on ne le pensait jusqu'alors : 0,1 mg/cm3. Il faut donc s'imaginer une mousse poreuse faite de glace d'eau, de neige carbonique et d'hydrocarbures plutôt que d'un bloc de glace. Les astronomes ont en effet estimé la masse de cet astre comprise seulement entre 20 et 100 milliards de tonnes. La comète, à chaque passage, perd environ 0,1% de sa masse ce qui représente quelques 100 milliards de kilos ! On a estimé que les geysers glacés de la comète de Halley expulsaient lors de leur maximum d'activité près de 30 000 litres d'eau par seconde !

Sources --Image Univers Astronomie : La com�te de Halley
La comète de Halley prise par la sonde Giotto en 1986
http://www.univers-astronomie.fr/articles/systeme_solaire/115-la-comete-de-halley.htm

meteorite

- Météorites -
Une météorite est un corps solide naturel d'un système planétaire qui en traversant l'atmosphère d'un autre corps n'a pas perdu toute sa masse et qui atteint la surface de la Terre ou d'un autre astre (planète, exoplanète, satellite naturel, astéroïde) sans être complètement volatilisé lors de l'impact avec cette surface.  La majorité des météorites proviennent de petits corps célestes du Système solaire appelés météoroïdes (99,4 % des météorites analysées proviennent de fragments d'astéroïdes, quelques centaines de spécimens sont d'origine lunaire ou martienne), elles sont plus rarement produites par l'impact de gros astéroïdes.

meteorite La traînée lumineuse produite par l'entrée dans l'atmosphère du météoroïde à des vitesses de l'ordre de dizaines de km/s s'appelle un météore qui est soit une étoile filante (petit météoroïde dont la combustion illumine le ciel la nuit), soit un bolide (gros météoroïde brillant assez pour être visible même le jour), ce météore lumineux s'éteignant à une altitude le plus souvent de 20 km et prenant le nom de météorite
https://www.youtube.com/watch?v=myZl-9yC3Bw

meteorite

En 1980, des chercheurs ont notamment mis au jour un nouveau monstre de plus de deux mètres de long Cette météorites,  de  28,8 tonnes Baptisée El Chaco, du nom de la ville où elle a été trouvée,  gisait dans le fameux Campo del Cielo (« champ du ciel », en français), une zone remarquable pour le nombre de débris célestes découverts depuis 1576. Située entre les provinces de Chaco et Santiago del Estero,  cette région longue de près de 20 km et large de 3 km fut visiblement le théâtre d'une importante pluie météoritique il y a quelque 4.200 à 4.700 ans.

/boiteaufle.blogspot.fr/2016/09/argentine-une-meteorite-geante.html

Impacte de meteorite

Un objet d'une dizaine de kilomètres a percuté la Terre dans la région actuelle du Yucatan, au Mexique, creusant un cratère de près de 200 km de diamètre. C'est sans doute cet astéroïde qui a achevé  l'extinction des dinosaures il y a 65 millions d'années. De ce cratère, il ne reste plus aujourd'hui que des formations géologiques fortement altérées par l'érosion, situées en grande partie sous les eaux du Golfe du Mexique, et recouvertes par les sédiments. Lieu : Chicxulub, péninsule du Yucatan, Mexique

http://messagesdelanature.ek.la/les-météorites-rochers-du-ciel-p1104422

On désigne sous le terme astroblème les structures d'impacts terrestres qui sont devenues plus ou moins facilement identifiables à cause de l'œuvre des différents agents d'érosion. Le cratère n'est qu'un des éléments constitutifs de l'astroblème.

Le diamètre de la météorite à l’origine de l’impact aurait été d’environ 10 kilomètres. L’immensité du cratère laisse imaginer une puissance d’explosion similaire à « plusieurs milliards de fois celle de la bombe d’Hiroshima ». Apparu dans notre atmosphère il y a environ 65 millions d’années, ce corps céleste aurait achevé la  fin au  du Crétacé en affectant la biosphère de la planète.

meteorite

 Au centre de le la salle Arthur Ross Hall of Météorites trône le fragment principale de la météorite Cap York que l’on appelle Ahnighito , d’un poids de 34 tonnes qui est la 2eme plus grosse météorite au monde après Hoba en Namibie 60Tonnes Autour d’autres fragments plus petits de Cap York.

/jmdaillier.free.fr/AMNH%20MUSEUM%20NEW%20YORK/page_01.htm

- Astéroïdes -

asteroideUn astéroïde est un corps rocheux, parfois issu de la formation des planètes. Au cours des derniers trois ou quatre milliards d'années, les astéroïdes ont été le principal agent de modification de la surface d'un très grand nombre de corps, comme Mercure et la Lune.   Il existe plus de 8 000 astéroïdes de grande taille, et bien plus encore, trop petits pour être détectés aisément. On connaît seulement 26 astéroïdes de diamètre supérieur à 200 kilomètres. Cependant, il pourrait même exister plus d'un million d'astéroïdes d'un kilomètre.

Source:/www.dinosoria.com/asteroide.htm

asteroideActuellement, on observe en permanence la ceinture d’astéroïdes qui évolue en orbite entre Mars et Jupiter. Ces énormes blocs de roche sont les vestiges de la création de notre système solaire.

La ceinture d'astéroïdes est parfois précisée « ceinture d'astéroïdes principale » lorsqu'il s'agit de la distinguer d'autres ceintures analogues du Système solaire. Tous les astéroïdes de cette ceinture sont des petits corps du Système solaire, sauf,  Cérès, qui est une planète naine.
La désignation est ancienne et remonte à l'époque où seule la ceinture dite principale était connue ; la ceinture de Kuiper a été découverte depuis, elle est beaucoup plus importante en masse et en étendue, mais il n'est pas prévu actuellement de modifier la terminologie.

Par my own work derived from NASA's image. -A droite image: title="File:Asteroid Belt.jpg"Image:Asteroid Belt.jpg  Domaine public,

asteroide

Source: www.forum-conquete-spatiale.fr/t11071-rosetta-survol-de-l-asteroide-lutetia

cratere d'asteroideCratère d'impact de Manicouagan vieux de 212 millions d'années Crédit: Nasa PHOTO

Source /www.dinosoria.com/asteroide.htm

Sur Terre, les collisions sont quasiment passées inaperçues. Les cratères géants n’ont été pendant longtemps aux yeux des scientifiques que les vestiges de volcans éteints.
Notre planète est en grande partie recouverte d’eau ce qui explique aussi la « discrétion » de ces impacts.
Ce n’est pas le cas sur la Lune par exemple où l’on peut observer les stigmates des nombreuses collisions avec des astéroïdes.

Chaque jour, 40 tonnes cumulées de poussières cosmiques (moins de 2 mm) se déposent sur Terre.

En 2000, à  Atlin, au Canada, la population a frôlé la catastrophe. Un astéroïde de 200 tonnes a explosé dans l’atmosphère terrestre. Si cet astéroïde ne s’était pas désintégré juste avant de percuter le sol, il aurait eu la puissance d’une bombe nucléaire.

En 2001, un astéroïde a explosé au-dessus de l’océan Pacifique, libérant une puissance 10 fois plus importante que celle de la bombe d’Hiroshima.

En 2002, c’est également un astéroïde qui s’est désintégré au-dessus de la mer Méditerranée.

En 2003, les astronomes ont découvert ce qu’ils redoutaient le plus. Un astéroïde d’un kilomètre de large fonce tout droit sur la Terre. Il a été baptisé 1950 DA. Tout indique que cet astéroïde frôlera de près ou percutera notre planète en 2880.

En 2010, plus de 5 400 astéroïdes et comètes ont été détectés dans un rayon de 195 millions de kilomètres autour du Soleil, assez près de notre planète pour que les astronomes les classent dans la catégorie des objets proches de la terre (Near Earth Objects, NEO) ou géocroiseurs.

En 2013, La météorite (2017 AG13) environ 20 mètres de diamètre et  pèse entre 12 000 et 13 000 tonnes, . Ce petit corps n'a pas manqué la Terre, se brisant littéralement dans l'atmosphère terrestre. Origine de l'événement de Tcheliabinsk, le 15 février 2013, c'est défragmenté dans l'atmosphère et personne ne l'avait vu venir. Elle s'était fragmentée en pénétrant dans l'atmosphère terrestre, générant une pluie de rochers sur cette région de Russie. L'onde de choc avait fait plus d'un millier de blessés. "l’énergie véhiculée par la météorite, estimée à plus de 500 kilotonnes de TNT, soit environ 35 fois la bombe atomique d’Hiroshima,  De cette impacte il a était remonté  du fond du lac, le fragment qui doit pèse 570 kl.

à droite lieu de l'impacte d'un fragment de la météorite Russe

 asteroideEn 2017, le 9 janvier,  2017 AG13 s'est approché à quelque 208.000 kilomètres de la Terre à une vitesse vertigineuse de 16 kilomètres par seconde. A titre de comparaison, la distance qui sépare notre planète de la Lune s'élève à 385.000 kilomètres. Donc très très près de nous! Il n'a était repéré que 2 jours avant ! D'après les premières estimations, son diamètre se trouve entre 11 et 34 mètres. C'est relativement petit pour un astéroïde mais comparable à l'objet qui a explosé dans le ciel de Tcheliabinsk en février 2013 en faisant des centaines de blessés et d'importants dommages. Son diamètre était estimé, lui, à environ 20 mètres.  L’homme se croit à l’abri sur Terre. Les modifications et grands cataclysmes se sont produits dans des temps trop reculés pour que notre mémoire en conserve un quelconque souvenir. Le temps à l’échelle de la Terre est pour nous difficile à appréhender.  L’espèce humaine n’est pas sur Terre depuis suffisamment longtemps pour avoir le recul nécessaire.

source: maxisciences.com/asteroide/un-asteroide-decouvert-il-y-a-quelques-jours-vient-de-froler-la-terre_art39112.html

Notre système solaire est actuellement dans une configuration défavorable.
Une hypothèse soulève le fait que la plupart des cinq extinctions de masse de l'histoire de la Terre coïncident avec le passage régulier du Système Solaire dans une région bien particulière de la Voie Lactée. Ces extinctions se sont produites quand le Soleil était dans un des bras de la Galaxie.
Notre étoile tourne en 226 millions d'années autour du centre de la Galaxie en faisant des vagues de sorte que tous les 35 millions d'années environ, elle traverse le plan de la Voie-Lactée, une zone plus dense en gaz et poussière. Ce passage s'accompagnerait d'une perturbation de l'attraction gravitationnelle à l'intérieur de notre système solaire, multipliant par 10 le risque de collision entre la Terre et des géocroiseurs (comètes, astéroïdes...).
Ce qui n'est guère rassurant lorsque l'on sait que notre système solaire se trouve actuellement dans cette zone de perturbation...

Source : notre-planete.info, http://www.notre-planete.info/terre/fin_du_monde/asteroides.php

En seulement 13 ans, le réseau de détection des explosions nucléaires a permis de détecter 26 météorites qui se sont désintégrées dans l'atmosphère avec une puissance supérieure à 1 kilotonnes de TNT. A titre de comparaison, la puissance de la bombe qui a détruit Hiroshima était de 15 kilotonnes (kt).


Source : notre-planete.info, http://www.notre-planete.info/terre/fin_du_monde/asteroides.php

 

comete - Comètes -

En astronomie, une comète est un petit corps céleste constitué d’un noyau fait de glace et de poussière. Orbitant autour d’une étoile, elles sont exposées à des forces très violentes, comme les vents stellaires et la gravitation.  Leur noyau finit généralement par s’entourer d’une fine atmosphère constituée de gaz et de poussière, une atmosphère qui forme sa chevelure.

Source www.fredzone.org/des-astronomes-ont-decouvert-des-cometes-orbitant-autour-dune-etoile-semblable-

- La comète de Halley vue par Giotto le satellite © ESA-

Giotto, est une mission spatiale de l'Agence spatiale européenne (ESA) dont la sonde a survolé la comète de Halley et la comète Grigg-Skjellerup pour en étudier les caractéristiques. Elle faisait partie d'une flotte de cinq sondes spatiales lancées en 1985 pour survoler la comète de Halley au côté de deux sondes soviétiques, Vega 1 et Vega 2, et de deux sondes japonaises, Sakigake et Suisei. Giotto, qui était la première sonde spatiale de l'ESA, a été un succès. Elle a permis de découvrir que la comète de Halley possède un noyau solide beaucoup plus grand que prévu et que la comète fait partie des objets les plus sombres du système solaire. L'analyse des matériaux éjectés a montré une très grande diversité de molécules dont sans doute des composés organiques relevant d'une chimie complexe.

Le système solaire compte plusieurs comètes en provenance directe de la ceinture de Kuiper et du nuage d’Oort. La plus connue de toute est sans conteste la comète de Halley et cela n’a rien de surprenant car elle passe souvent nous rendre visite.

Philae

Philae est un atterrisseur de l'Agence spatiale européenne transporté à quelque 510 millions de kilomètres de la Terre par la sonde spatiale Rosetta jusqu'à ce qu'il se pose sur la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko le 12 novembre 2014, plus de dix ans après avoir quitté la Terre.
Il s'agit du premier atterrissage contrôlé sur un noyau cométaire. Ses instruments envoient les premières images jamais obtenues depuis la surface d'une comète1 et devraient permettre de faire la première analyse in situ de la composition du noyau de la comète.

Par DLR, CC-BY 3.0, CC BY 3.0 de,
https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=34751473

- Tableau naissance planètes et comètes -

Textes et images avec Google et revues de Sciences.   Page crée en 2017/03 par Rv oocbo.com