Logo oocbo
Site oocbo.com - Les Tourterelles  

touterelles mangentLa tourterelle turque, celles que l'on remarque dans nos rues et arbres, est omniprésente toute l’année e, elle est grégaire et l’on peut voir des troupes de plusieurs oiseaux se presser autour des mangeoires en hiver.

Le nom de tourterelle est l'appellation normalisée réservée exclusivement aux genres suivants: Streptotelia, Spilopelia, Zenaida et Oena.
La tourterelle turque, plus petite et plus mince qu'un pigeon  a un plumage gris-sable clair. Les parties supérieures sont gris clair, les parties inférieures sont légèrement beige rosé clair sur la poitrine. La tête est claire, gris-sable, avec un demi-collier noir sur la nuque.
Le bec est court et fin. La femelle se reconnait par sa  tête plus brune que le male.
Le cri de la tourterelle turque est un « kou-KOUH-ku » répété et sonore,
elle roucoule. Sa longueur 31 à 33 cm - Envergure 47 à 55 cm Poids : 150 à 240 g
Originaire d'Asie, elle s'est répandue vers le Nord à partir des Balkans, elle a envahi le reste du continent il y a une soixantaine d'années. Elle est arrivée en Suisse en 1948, en France en 1950, en Belgique en 1952 et au Luxembourg en 1956. Elle vit toute l'année dans les villages et les villes, où elle trouve sa nourriture et un climat moins rude qu'en rase campagne.
La tourterelle turque est en train de coloniser la planète, tout comme le moineau domestique ou l’étourneau sansonnet.

touterelles mangentLa tourterelle turque trouve sa nourriture dans le voisinage de l'homme. Elle partage les graines destinées aux poules et effectue de véritables raids dans les champs de blé et les cours de fermes.

La tourterelle  est un oiseau sédentaire, qui en hiver forme des colonies importantes. La tourterelle consomme une variété de graines: comme du millet rouge et blanc, brisures de maïs, blé, chanvre, graines de tournesol etc. Elle se nourrit en picorant le sol autant qu'en becquetant les plantes basses, sans prendre la peine de décortiquer les graines.
L'espèce est en principe granivore, mais se nourrit également d'insectes, de mollusques ou de vers.

Très tôt au printemps, elles exécutent leur spectaculaire vol nuptial :

 Les vols de parade font entendre des claquements d’ailes et les courbettes du mâle sont accompagnées de roucoulements doux. La construction du nid, est laborieuse, et  n'est pas vraiment sur une œuvre d’art, mais plutôt sur une petite plate-forme lâche faite de quelques brindilles grossièrement entrelacées, d’où les œufs tombent souvent. Le nid se trouve en général dans un arbre, un arbuste, contre le tronc, pas toujours bien caché.
La tourterelle turque a un cycle de reproduction assez exceptionnel. Bien qu'elle se reproduise principalement entre février et octobre, elle est capable de pondre tous les mois de l'année. Elle débutera parfois une nouvelle couvée alors qu'elle est encore occupée à nourrir ses petits ; on peut compter 6 couvées en une seule saison. Alors que plupart des autres oiseaux des parcs et des jardins alimentent leurs petits avec des insectes saisonniers, la tourterelle nourrit ses petits avec le « lait de pigeon », produit par son  jabot riche en protéines et en graisse, ce qui lui permet de nourrir des oisillons presque en toutes saisons.
La tourterelle domestique est un oiseau de la famille des Colombidés issu de la Tourterelle rieuse, sans doute plus ou moins hybridée avec la Tourterelle turque.  Élevée en volière comme animal de compagnie ou de laboratoire, on retrouve toutefois dans la nature des colonies éparses, échappées d'élevages et retournées à la vie sauvage.
La tourterelle domestique est plus grosse, avec une queue plus courte, que la Tourterelle rieuse, l'espèce sauvage d'Afrique. Elle a conservé le demi collier noir de sa parente sauvage, mais son plumage a pris des couleurs variées au gré des sélections faites par les éleveurs.
La couleur de base est un gris-beige rosé, dit « gris tourterelle », dégradé de blanc sous le ventre, la gorge et en dessous de la queue. Elle a un demi anneau noir autour du cou. Les plumes des ailes sont gris clair, s'éclaircissant vers le bord des ailes. Les plumes sous la queue sont noires marquées de blanc. Les yeux sont rouge rubis. Le bec noir violacé et une bordure argentée. Les pattes sont pourpres. Les jeunes individus sont plus pâles que les adultes, comme chez la Tourterelle rieuse africaine.
touterellesOn dit que la tourterelle roucoule. Les tourterelles des deux sexes communiquent par différents sons associés en particulier aux parades amoureuses. Aux sons s'ajoutent divers mouvements d'ailes et des courbettes.

 Elles ont une gamme de différents cris d'appel. Le chant de la femelle est généralement plus doux avec plus de trilles et roucoulades. Le cri d'avertissement bien connu fait « Cou Crrrrrou » ou « Cou courrrrou-oua »,   il est aussi utilisé en roucoulement sur le nid. D'autres cris, que l'on pourrait comparer à un « rire », sont réservés aux salutations ou aux moments d'excitation. Chez moi rien que d'ouvrir ma fenêtre et de suite elle se le disent! les "coucou cou ouu" et surveillent le bord de ma fenêtre ou se trouve une mangeoire. 

 touterelles mangent nid-touterelles touterelles toutereau

Mes photos ( un tourtereau au nid,  le male donne a manger,  la femelle avec ses 2 petits .  Mon chien avec un tourtereaux. Plus tard le tourtereau pouvait approcher du chien à 50 cm sans peur.

La tourterelle a été domestiquée il y a 2000 à 3000 ans1. Elle est facile à élever, sa longévité atteint 12 ans et elle est appréciée pour sa nature douce.[réf. nécessaire]. certaines atteignent l'âge de 30 ans en captivité. L'espèce trouve son origine dans les savanes et des Forêts sèches d'Afrique mais les individus d'élevage proviennent de l'archipel des Pescadores, situé au large de la côte ouest de Taïwan. Elles sont tout d'abord élevées en captivité dans les Caraïbes. Échappés des élevages des Caraïbes, certains individus ont formé des populations éparses aux États-Unis, en Californie et en Floride, d'autres dans l'Illinois. 
Les éleveurs amateurs de tourterelles ont créé une grande variété de coloris (orange, ivoire, isabelle, mauve, violine, grise, phaéo et même panachée) leur nombre a augmenté considérablement dans la dernière moitié du vingtième siècle, peut-être avec des croisements avec les espèces sauvages.
 

Tourterelle des bois          Maillée ou Sénégal           Tourterelle  Des palmiers             turque

Images Google

nid tourterelleLa Tourterelle peut pondre, généralement 2 oeufs quatre fois l'an  (parfois plus) Sa période de nidification s'étend principalement d'avril à septembre.
Elle construit son nid, sur une branche d'arbre, dans des arbustes élevés, parfois aussi sur les rebords des fenêtres, les toits des nichoirs . Sa première nidification est après 1 an.
Après la ponte, les deux partenaires couvent en se relayant durant 14 ou 15 jours. La femelle pond 2 oeufs (environ de 4 cm maxi) blancs L'incubation dure environ 15 jours,. Les poussins sont couverts de duvet jaunâtre. Les parents les nourrissent avec de la bouillie de graines . Les jeunes sont capables de voler au bout de trois semaines.

La tourterelle turque a un vol actif, avec les larges ailes et la longue queue fermées en vol normal, mais déployées au cours des vols nuptiaux ou pour se poser. Elles peuvent voler à la vitesse de
 60 km/ h en vol.

       
  Page En cours de progression!    
                Histoires vrais avec les tourterelles de ma rue. ici

Parfois quelques lignes de textes sont pris sur d'autres sites

Sources Wikipedia - qq sites - qq livres avec Mes photos - et - http://www.oiseaux-birds.com/fiche-tourterelle-turque.html - Photos roland