La Robotique ?    

La robotique est l’ensemble des disciplines techniques pour mettre au point des robots.

robotique

- Jusque dans les années 60, le terme robotique était plus de la
science-fiction qu’une réalité. Puis, après avoir été essentiellement un domaine de recherche scientifique, la robotique a fait son apparition dans l’industrie.

Ce domaine scientifique étudie les mécanismes, les capteurs, les actionneurs, les méthodes de commande et le traitement de l’information nécessaires à la conception et l’utilisation des robots y compris leurs déplacements.

-Actuellement, de plus en plus de robots sont créés dont la technicité
et les compétences s’améliorent régulièrement.

Dans le domaine industriel, la robotique produit des automates réalisant des fonctions précises sur des chaînes de montage et
aussi des engins capables de se mouvoir dans différents milieux : dangereux (pollués, radioactifs…), aérien, sous-marins, spatiaux… Outre l’industrie, la robotique concerne ainsi aujourd’hui la recherche scientifique, l’exploration spatiale et les activités de défense militaire ou de maintien de l’ordre. Elle intéresse également le secteur médical, pour les prothèses, les assistance aux chirurgiens
ou aux infirmiers.
La robotique s’est également étendue récemment au marché grand-public avec des engins autonomes pour assurer seuls certaines fonctions (aspirateurs, tondeuses à gazon…)
ou pour des activités ludiques (robots compagnons, robots jouets…).   

source : sites.google.com/site/techno3bg1robot/

Le Bigtrak: est le 1er jouet utilisant l’intelligence artificiel. C’était un véhicule robotisé pour nous les enfants des années 80 !    (mon fils le possède toujours!)
Son prix était super cher (225 Francs) mais cela semblait le jouet nécessaire ! C’était le premier véhicule électronique entièrement programmable.

Le jouet Furby : de 1998 ,parlais, chantait, dialoguait avec un ou plusieurs autres. c'était un plaisir a les écouter en les plaçant  a 2 ou 3.

On nomme robot un dispositif mécanique accomplissant automatiquement des tâches généralement considérées comme dangereuses, pénibles ou impossible pour les humains.
Le terme robot correspond à un type bien précis de système. La définition la plus précise du robot pourrait être :
« Système automatique mécanisé capable d’effectuer une ou plusieurs tâches, dans un environnement donné, de manière autonome,
par l’exécution d’un programme ».
Un avion de ligne n’est pas un robot,  alors qu’un banal grille-pain peut être appelé robot.
En effet, un avion de ligne,  reste sous le contrôle des pilotes qui demeurent en haut de la pyramide hiérarchique des systèmes.
En revanche, le grille-pain va effectuer, une fois démarré, une tâche certes unique, très simple, mais de façon entièrement autonome
et sans aucune intervention extérieure, exécutant un programme, une suite d’instructions: en effet, le thermostat  qui coupe le circuit
de chauffe et éjecte les tranches de pain dès que le temps de cuisson est écoulé peut être considéré comme une unité d’entrée,
tandis que la valeur du réglage peut être considérée comme une variable du programme à exécuter.
Ainsi le robot, machine programmable, ne peut être séparé de l’ordinateur, et à cet égard doit être défini comme une unité
d’entrée/sortie, un périphérique. Quelle que soit la complexité du logiciel lui permettant de réagir à son environnement,
le robot est
piloté, exactement comme une imprimante qui exécute une suite de tâches programmées.
Le robot reste donc une machine
informatisée, dont il n’est qu’un élément. Selon cette définition, on peut considérer, même si cette distinction est quelque peu académique, que des systèmes , même complexes, téléguidés par un opérateur humain ne sont pas, justement, de véritables robots.
En revanche, des systèmes automatisés comme certaines sondes spatiales, certains drones et les missiles de croisières, constituent
bien des robots.

Ce texte est simplifié et raccourci de la source :  http://www.robotbuzz.fr/la-robotique/

robotique robotique 

Voila 36 ans que l'industrie automobile a recours aux robots en production, ce qui a entraîné de nombreux changements.
Les modèles coûteux de l'époque ont laissé la place à des robots de pointe fiables et polyvalents
.

La Cybernétique ? robotique

robotiqueEn 1948 Norbert Wiener (voir sa photo plus bas) définit une science
qui étudie exclusivement les communications et leurs régulations dans les systèmes chez les êtres vivants et dans les machines. 

la cybernétique, à pour l’objectif de rendre les machines intelligentes.

Le terme «Cybernétique" a été popularisé se référèrent  au concept d'un humain « amélioré »qui pourrait survivre dans des environnements extraterrestres. Ce concept est le résultat d'une réflexion sur la nécessité d'une relation intime entre l'humain et la machine, à l'heure des débuts de l'exploration spatiale.

 Un "cyborg" est un être humain  (re) construit ) — ou à la rigueur, en science-fiction, un autre être vivant intelligent.
— qui a reçu des greffes de parties mécaniques. Le terme s'emploie surtout en science-fiction ou en futurologie;
utiliser le terme 'cyborg" pour des personnes ayant reçu des prothèses, dans le monde contemporain, peut parfois être perçu comme de
mauvais goût par les intéressés.

On s’est vite aperçu aussi que l’ordinateur ne pouvait prétendre simuler des comportements complexes d’intelligence humaine, alors
seul le mot d’ «intelligence artificielle» a subsisté, et la « cybernétique » a disparu, sauf chez quelques super-héros du cinéma américain, cyborgs ou autres Terminators.

Comparé à d'autres inventions techniques le robot est une invention jeune. Depuis la production de son premier robot industriel, en 1973 "Faumulus"  L'entreprise Kuka a beaucoup apporté en matière de solutions d'automatisation de pointe sur tous les processus de production. En 2001, KUKA a développé le Robocoaster Robot de transport de passager!

Automates ? L'Automate est un dispositif se comportant de manière automatique, c'est-à-dire sans l'intervention
d'un humain. Ce comportement peut être figé, le système fera toujours la même chose, ou bien
peut s'adapter à son environnement.
Vers -150 avant notre ère Héron d'Alexandrie,  (d'origine égyptienne) crée une machine à vapeur et l'utilise pour animer des figurines qui marchent toutes seules, ou pour faire ouvrir automatiquement des portes des temples.

Les automates autorégulés forment la base de la cybernétique. Ici les automates ne se contentent pas d’effectuer des mouvements préprogrammés, mais interagissent avec leur environnement, qui les gouverne. Quelques exemples :
Le chien électrique de Hammond et Miessner (1915) se guide à la lumière, tout comme Philidog, le chien de Henri Piraux (1928) et le renard de Ducrocq (1953).
Source des images : le zoo cybernétique (en anglais)

robotique

 Un des automates les plus surprenants est certainement le canard digérateur de Jacques de Vaucanson (1738). Capable de boire, manger, cancaner et digérer comme un véritable animal, il fut malheureusement détruit dans un incendie au milieu du XIXème siècle et il n’en reste que des photographies (source Wikimedia commons).

Vers 1740, Jacques de Vaucanson conçut et construisit un automate joueur de flûte, et ce canard automatique et le premier métier à tisser automatique programmable. 

 À partir des années 1900, l'engouement du public pour les automates disparaît peu à peu. Dès lors commence la véritable histoire de la robotique vers 1915 avec Hammond et Miessner qui équipent un chien électrique d'un capteur pour le faire se diriger vers la lumière. Ce chien est assimilable aux futurs robots. En effet, étant équipé d'un organe sensoriel recueillant des informations de l'extérieur, il est capable d'influencer son comportement en fonction de ces informations. Il se distingue ainsi d'un simple automate.

Androides ?

Un "androïde" désigne ce qui est construit a l'image d'un homme, étymologiquement ce "qui
ressembles à un humain"
On n'hésite pas non plus à parler "Ganoïde" pour la représentation d'une femme. Le terme "Anthropoïde" aussi employé est préférable, car neutre. Seule terme "androïde"
est devenu populaire et évoque spontanément l'image d'une machine.. "Anthropomorphes" doit être employé pour Extra-terrestres!

robotique

 

Le premier robot humanoïde est probablement du à Léonard De Vinci,
qui présenta en 1495 un chevalier en armure capable  de s’asseoir, relever sa visière et bouger ses bras(voir ici photo). Après avoir découvert ses notes et schémas en 1950, réplique fonctionnelle fut construite et exposée au musée de Berlin.

Source de l’image : Wikipedia

robotique

 

"Elektro" Construit par Westinghouse Electirc Corporation. Entre 1937 à 1939 (2m10 de haut. 121 kg. Il pouvait marcher par commande vocale, parler 700 mots (pour cela il utilisait 78 tourne- disque de cette époque!) fumer des cigarettes, gonfler des ballons bouger la tête, les bras et le corps.

Il a était exposé à la foire mondiale de New York 1939. puis plus tard (1940) on lui a donner  "Sparko" un chien qui pouvait aboyer, s'asseoir et mendier

Conçu entre 1950 et 1953 par Albert Ducrocq, le renard électronique, surnommé « Job »,(ci-dessous) est un représentant des machines expérimentales apparues à la fin de la Seconde Guerre mondiale dans le cadre de la cybernétique. Job est équipé de deux cellules photoélectriques montées dans la tête qui font office d’organes de la vue, d’un microphone qui constitue son oreille, tandis que le
toucher lui vient de capteurs qui réagissent au contact d’obstacles. Des contacts placés dans le cou lui donnent le sens de
l’orientation. Il dispose de plus d’un « flair capacitif » qui lui permet de reconnaître un obstacle à distance. En outre, Job est
capable d’apprendre grâce à une « mémoire » et deux lampes s’allumant au sommet de sa tête lui permettent de s’exprimer.
robotique  robotique robotique  robotique

          Norbert Wiener

          le renard électronique                                  Des essais

Image sous licence /by-sa/3.0"title" creative commons Attribution-Share Alike- CC BY-SA

En bleu (Asimo) Robot le plus perfectionné au monde (dans ses mouvements et sa vision  surtout) - et Nao 

Voir Vidéos ASIMO     https://youtu.be/6lmh32xLvJE

robotique     robotique
robotique  robotique  robotique  robotique 
Ucroa ou HRP 4C Robot qui chante et danse (japon) https://youtu.be/zWlKfDywcF8

A voir! Bien sur, sans sa programmation ce robot ne chanterait pas et ne ferait pas de lui même tout ça! ce robot est la même plate forme que le robot femme a gauche ci-au-dessus, c'est une carcasse habillée de diverses façons (comme images ici  au-dessus)

L'exosquelette ?

L'exosquelette motorisé ou combinaison robotique (piloté de l'intérieur) est un dispositif mécatronique à base fixe ou mobile, composé d'une structure mécanique à plusieurs degrés de liberté, d'un système d'actionnement (électrique, hydraulique ou pneumatique) utilisant une source d'énergie embarquée ou déportée, et de cartes électroniques de puissance et de commande, que revêt un individu, à la manière d'un vêtement robotisé ou d'une prothèse externe (ou encore d'une cyberthèse), pour lui permettre de démultiplier ses capacités physiques (amplification), de simuler un retour d'effort dans un environnement virtuel (immersion), de rééduquer son système musculosquelettique (réhabilitation), de contrôler à distance des systèmes robotiques (téléopération) L'exosquelette,

Sert à aider un humain dans ses mouvements ou à  remplacer  une partie de son corps. Il ne sert pas à la production

(source Wikipedia) en Orange modif de moi.

robotique  robotique  exosquelette  exosquelette  exosquelette

https://www.google.fr/search?q=exosquelette&rlz=1C1CHBH_frFR710FR710&tbm=isch&imgil

La CobotiqueLe mot « cobotique » vient de Cooperative Robotics. Cette discipline se caractérise par l'interaction, directe ou à distance, entre un opérateur et un système robotique. On distingue plusieurs types de cobots : ceux pilotés par un opérateur situé à proximité immédiate du système, d'autres commandés à plus grande distance (ou téléopérés) et les exosquelettes, sortes de prolongements du corps humain.

La cobotique peut donc être conçue comme une robotique coopérative,
c'est-à-dire l'utilisation ou le recours à des systèmes de suppléance mécaniques développés pour travailler avec
l’homme, l'accompagner et l’aider dans les tâches ou des situations particulières.

Le Cobot est un assistant piloté de l'extérieur

robotique  robotique  soldat robotique robotique

Baxter -ci-dessus en rouge- (robot) capable de travailler avec de humains en toute sécurité, voit ses performances améliorées. Une récente mise à jour du robot collaboratif le plus avancé de sa générationvient d’être annoncée par son constructeur
Rethink Robotics. Il peut maintenant plier une chemise, préparer le café et même résoudre un Cube, et sans oublier sa fonction
principale : mieux collaborer avec les humains.  Cette collaboration met en œuvre des robots opérant sans barrière, au contact des
opérateurs ou d'autres humains travaillant dans le même espace. Elle permet de ce fait un partage de l’activité,
les capacités physiques et cognitives de l’homme avec la machine. 

Pour faire exécuter les tâches que l’on veut à Baxter, il « suffit » de lui montrer les gestes à effectuer. En déplaçant physiquement
les deux bras du robot, celui-ci enregistre l’enchaînement des mouvements et sait les reproduire de manière répétable et répétée
par la suite.

Les capteurs de ces robots sont leurs nerfs, mais ils ne seraient rien sans intelligence embarquée ou sans puissance de calcul.

Ccapteurs et intelligence  permettent au robot de détecter l'intention de l'homme (un exosquelette doit par exemple calculer en temps réel la trajectoire voulue par l'homme) mais aussi d'apprendre de leur expérience. L'institut de robotique de l'université de Carnegie Mellon (États-Unis) travaille sur un processus de traitement des informations pour que les robots appréhendent mieux leur environnement.

 Ce processus, dit LROD (Lifelong robotic object discovery), permet à un robot mobile doté de deux bras, d'une vidéo en couleur, d'une caméra Kinect et d'un recueil d'autres informations non-visuelles de découvrir par lui-même une centaine d'objets dans un laboratoire
agencé comme une maison, où sont placés des capteurs. (repères pour le robot)

A regarder  https://youtu.be/oD9DE0HjMM4

Evolution du robot "Asimo"
robotique
Le robot méthode-2 (Comme dans le film "Avatar") - 2017

Une 1,5 tonnes, 4 m de haut.

capable de se déplacer sur ses 2 jambes ainsi que bouger ses bras, ses poignets et ses doigts.
Le pilote se glisse dans le torse dans la partie haute.

Un de ses concepteurs, Vitaly Bulgaro, créateur d'engins futuriste pour les films comme: Avatar, transformers, Terminator.
Ce rebot est destiné a aider l'homme dans des environnements difficiles
Vu sur Sciences et Avenir et avec Google

     

Robot c'est aussi ça!
         Robot de combat                     Aspirateur                                  Robot moto                                         Drone                                  aide a Handicapé
          

         Pour madame                               déjà en service Pepper                                Robot Chirurgien (piloté)                           Robot gardien déjà en service

Abeilloïde

Les chercheurs de l’Université de Harvard, envisagent d’utiliser Robot Fly pour polliniser les plantes

 Libellule augmentée (cyborg)
Une véritable libellule. pourrait être utilisée pour transporter de petites charges, faire de la reconnaissance, et même devenir pollinisatrice.

Robot Tatoueur

robotique

 Page avec la Chronologie des robots. Du site GOTRONIC Robotique, avec leur permission.

 Durant plusieurs millénaires, les automates ont reposé sur des ressorts, engrenages et autres mécanismes, ce qui ne les a pas empêché d'atteindre une grâce qui force l'admiration. Et puis l'informatique est venue changer la donne en permettant de stocker de très larges quantités d'informations et de séquences d'actions dans une petite puce. Le robot est ainsi arrivé à une sophistication telle qu'il peut désormais tenter de trouver par lui-même la solution de certains problèmes.

  Cowarobot est une valise connectée et motorisée, capable de suivre de façon autonome l’utilisateur et même contourner les obstacles qui se trouvent sur son chemin. Ce dispositif s’avère très utile pour se libérer les mains à l’aéroport et en voyage. Comme, lorsqu’il y a trop de sacs à porter, ou lorsqu’il faut marcher de longues distances d’un terminal à un autre, ou encore pour porter des enfants dans les bras.

La valise fonctionne de paire avec un bracelet connecté et une application mobile. Ces deux éléments associés à la balise permettent de prendre le contrôle du bagage.

Le robot Gita est fait pour vous aider. Cette valise autonome peut porter jusqu’à 18 kg d’affaires et se déplacer à une vitesse maximum de 35 km/h. Elle est développée par Piaggio Fast Forward, une filiale innovation du groupe italien Piaggo, célèbre pour ses scooters de marque Vespa.

Gita est capable d’évoluer sur plusieurs types de surface et même dans certains environnements difficiles. Elle dispose de deux roues qui lui permettent de se déplacer, et même de tourner autour d’elle-même.

L’engin dispose par ailleurs d’un laser lidar (une sorte de radar) et de caméras 360° qui ont pour rôle de cartographier l’environnement dans lequel il évolue. Il est ainsi capable de générer une carte 3D pour s’orienter facilement et tout seul.

https://humanoides.fr/olive-robotics-valise-autonome/

http://www.tntv.pf/Video-La-valise-robot-qui-porte-vos-affaires-et-vous-suit_a16996.htm

  Pages toujours en cours de modifications en 2017/03

robot

les textes sont tirés de plusieurs sites et simplifiés par moi.

Photos avec Google

SOURCES : site Gotonic, Site web de Daniel Ichbiah,  le zoo cybernétique, Site officiel de Cyberdyne